Pierre-Emmanuel Lyet - tout en couleur

Exposition du 18 février au 4 avril 2020.

Finissage, en présence de l’artiste, dédicaces à partir de 17h et déambulation suivie d’un cocktail à partir de 19h le vendredi 3 avril 2020 à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland.

Diplômé des Arts déco de Paris en 2009 Pierre-Emmanuel Lyet est désormais un artiste aux talents multiples qui partage son activité entre l’illustration, l’animation et la direction artistique.

De sa formation initiale il garde le plaisir et l’envie des expérimentations, des découvertes techniques sans fin et un goût vif pour la liberté que permettent toutes ces pratiques quand elles peuvent créer des émotions et de l’enthousiasme en racontant des histoires.

Il évoque encore aujourd’hui l’enseignement formidable dont il a pu bénéficier et les cours qui permettaient toutes sortes d’expérimentations sans contraintes formelles et la qualité des rencontres humaines qui ont été déterminantes dans son parcours.

Sa passion du cinéma l’entraîne logiquement vers l’animation (il réalisera le court métrage Parade pour valider son diplôme) ; mais il reste encore et toujours d’une curiosité insatiable, et part donc vers de nouvelles aventures en découvrant le graphisme et la typographie.

Pierre-Emmanuel Lyet réalisera ensuite plusieurs courts-métrages en animation : Pierre & le Loup ou encore La nuit américaine d’Angélique. Ce dernier sera d’ailleurs  nommé en 2016 pour le César du meilleur film d’animation.

Il multiplie alors les créations dans ce format court notamment pour l’émission Karambolage sur Arte pour laquelle il va travailler à plusieurs occasions.

« L’animation, dit Pierre-Emmanuel, est une manière  de « bricoler » du cinéma »

Et s’il travaille souvent avec des formes, des images épurées, c’est avec l’idée que le spectateur sera touché par cette simplicité de forme qui laisse la place à l’imagination et aux émotions propres à chacun.

Ces courts métrages sont aussi l’occasion pour lui de partager une autre de ses passions : la musique. Elle suggère autant que l’image des univers, des ambiances et c’est par l’équilibre, les résonances, le dialogue entre ces deux modes d’expressions – visuel et musical – que l’histoire va se dérouler pour celui qui les découvre.  Chaque histoire devient alors singulière et unique.

Aujourd’hui encore il continue de naviguer entre des commandes (Karambolage, Le 1, Télérama) et des projets plus personnels.

L’année 2019 fut une année de mise à l’honneur de son travail : durant l’été, il a été invité au Havre dans le cadre l’évènement Une saison graphique  puis, à la fin du mois de septembre, au centre Pompidou à Paris pour l’exposition Motux.

Personnages – Pierre et le loup


Ces deux expositions bien que différentes ont chacune permis de mettre en lumière sa fantaisie graphique et ses inventions visuelles colorées autour de formes simples et des lettres de l’alphabet.

Son travail graphique est épuré, à la fois enfantin et inventif. Les éléments visuels d’apparence simple qu’il crée sont pourtant dotés d’identités différentes : chaque forme possède son tempérament propre, son caractère unique, sa voix. Aux spectateurs d’inventer leur musique en s’amusant avec eux.

La réalité augmentée avec les images de Pierre et le loup

Grâce à sa maîtrise de techniques multiples, Pierre-Emmanuel Lyet utilise également la réalité augmentée pour certaines créations.

La réalité augmentée combine le monde réel et des éléments numériques : ainsi grâce à une tablette ou un smartphone et une application, les éléments de l’image dessinée captés par l’appareil numérique seront mis en mouvement comme par magie et visibles sur l’écran en temps réel.

Un espace dans la salle d’exposition vous permettra d’expérimenter ces nouvelles formes de créations alliant travail graphique et technologie numérique.

Si Pierre-Emmanuel s’enthousiasme pour la réalisation de films d’animation, il se passionne aussi pour le dessin d’images imprimées ; celles-ci s’orientent parfois vers des univers typographiques  (Pierre et Le loup) ou vers des univers tendres et poétiques qu’évoquent des images réalisées par les traces de crayons de couleurs (affiches pour the Parisianer ou Le temps retrouvé).

https://etapes.com/la-realite-augmentee-tete-daffiche-au-maintenant-festival/

Le dessin reste l’un des socles de son travail, celui par lequel tout commence et tout s’expérimente, sans aucune limite.

Pierre-Emmanuel Lyet déclare qu’il dessine tout le temps. C’est par le trait que les idées apparaissent, que la création prend des chemins inattendus, surprenants et avec grâce auxquels les histoires à venir vont se construire.

Pour ce faire Pierre-Emmanuel utilise de nombreuses techniques : l’aquarelle, le numérique ou le crayon de couleur notamment parce que chacune d’entre elles avec ces spécificités permet de dire, de mettre en avant différemment, de modifier ce que l’on souhaite montrer dans le dessin.

Le travail aux crayons de Pierre-Emmanuel Lyet

Toutefois ce sont les crayons de couleurs qu’affectionne particulièrement Pierre-Emmanuel Lyet depuis quelques années et c’est à eux que l’exposition à Saint-Herblain fait la part belle cette année.



En 2018 cette technique donna lieu à l’exposition d’un travail personnel « Le temps retrouvé » à la Slow Galerie à Paris ; un travail autour de paysages sauvages ou d’espaces intimes et lumineux.
Des images dans lesquelles le regard se perd en observant les traces de crayons qui se mélangent pour dessiner les paysages ou encore surpris de la fluorescence de certaines couleurs dans l’image.
On y retrouve un univers qui évoque celui de Sempé, mêlant mélancolie et tendresse.

Plusieurs magazines et journaux séduits par la vivacité de son trait et la douceur de ses univers ont également fait appel à Pierre-Emmanuel pour réaliser des images accompagnant leurs articles.
Ainsi il n’est pas rare de retrouver son travail dans Télérama ou dans Le Un ; notamment pour illustrer des propos sur l’environnement ou l’enfance.
Ce travail nécessite le plus souvent des études préparatoires, des esquisses, des recherches de mise en page qui précèdent la version définitive : la proposition doit dans un même temps conserver ses qualités esthétiques propres tout en répondant à des critères explicites de lecture pour le lecteur.

Enfin, ce début d’année 2020 verra la parution de deux albums pour la jeunesse : Mona Lisa  édité par Amaterra et  Mon chat sauvage  édité à l’école des loisirs. Une nouvelle étape dans le travail de cet illustrateur multi-facettes, de nouvelles contraintes dans l’élaboration des images en écho du texte : si la technique reste la même, la forme narrative évolue quand elle s’adresse à un public jeune et qu’elle prend la forme d’un album.

C’est donc en particulier ce travail aux crayons de couleurs qui est présenté à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland durant cette exposition, commandes ou images plus personnelles étant à découvrir dans des espaces dédiés pour appréhender leurs singularités.

L’occasion de voir les traces de ses couleurs vives qui se chevauchent, s’emmêlent, chahutent pour faire apparaître une forêt, un jardin, une ville, une rivière au milieu desquels un personnage solitaire s’avance, à la fois tranquille et joyeux.

https://pierre-emmanuel-lyet.fr/

https://www.instagram.com/pierre.emmanuel.lyet/

Projections

Mercredi 4 mars x Charles-Gautier-Hermeland x Auditorium

Programmes de courts-métrages réalisés par Pierre-Emmanuel Lyet.

Sur mon L

Samedi 28 mars x 10h45 x Charles-Gautier-Hermeland x Salon

Lectures et découverte d’application, en lien avec l’univers de Pierre-Emmanuel Lyet.

De 3 à 6 ans.

Visite guidée tout public

Samedi 28 mars x 16h30 x Charles-Gautier-Hermeland x Salle d’exposition

Se rendre à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland

Télécharger le programme de la Bibliothèque

Envie de partager ?