Nuits de la lecture - Décryptage du songe d'Aurore

La première rencontre Récré graphique commence en ce mois de janvier 2021 pour les Nuits de la lecture.

Récré graphique, mais qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une animation courte comme une récréation, qui se veut ludique et accessible à tous pour découvrir, lire et/ou pratiquer l’art à La Bibliothèque.

Le voyage qui vous est proposé aujourd’hui est un récit construit avec les nouvelles œuvres d’art empruntables ou acquises durant l’année 2020 à La Bibliothèque. Les œuvres disponibles au prêt sont d’ailleurs consultables et réservables sur La Galerie.

L’histoire racontée ici a été inventée de toute pièce. C’est un jeu auquel tout un chacun peut se prêter. Il s’agit d’imaginer une histoire avec des images choisies en amont. Ce voyage graphique est illustré de 16 images et se nomme : Le songe d’Aurore…

Pourquoi Aurore ?

Tout simplement parce que c’est le nom d’une œuvre réalisée par l’illustrateur Pierre-Emmanuel Lyet qui a été exposé à La Bibliothèque au printemps 2020.

Aurore, dessin aux crayons de couleurs de Pierre Emmanuel Lyet.
Aurore fait partie d’une collection nommée Fluorescences par l’artiste. C’est une œuvre unique dessinée et signée par l’artiste. Au premier plan, une jeune femme aux cheveux bleus, dont l’enthousiasme est accentué par un ciel enflammé d’aurores boréales.
Cette œuvre unique et pleine d’énergie sera disponible au prêt dans le courant de l’année 2021.

L’œuvre d’ouverture du récit est : Tomorrow blue de Julien Gachadoat. Il s’agit d’une affiche imprimée en sérigraphie à l’Atelier Serre Joint qui sera prochainement encadrée. L’artiste est spécialiste du dessin génératif. Il tend à chaque production de réunir sur papier, l’ordinateur et le dessin. Le dessin constitué de lignes, présente un paysage abstrait. Sont-ce des immeubles, des cristaux ? Laissez faire votre imagination…

Dans la lune 18 est une macule. Une macule est une feuille imprimée au moment du calage de l’impression. C’est donc un tirage unique. Fanette Mellier a créé ce visuel du cycle lunaire en 2010. Il était l’amorce de recherches plastiques autour de la lune qui ont vu le jour dans deux livres (au titre éponyme) et qui sont empruntables à La Bibliothèque. Fanette Mellier a également  exposé à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland en 2017. L’affiche est disponible au prêt.

A rainbow ribbon est une eau forte d’Atsuko Ishii. Cette gravure a été réalisée en 2014, est signée par l’artiste. Elle présente des motifs d’agrumes qui encadrent le portrait d’une jeune femme assoupie sur un poisson multicolore. Au loin, on aperçoit un vaisseau. Cette gravure onirique sera proposée au prêt dans le courant de l’année 2021.

Plongeon, est une linogravure réalisée par Evelyne Mary pour une exposition itinérante en 2017 sur la thématique de l’hiver. La composition minimaliste de l’artiste, le jeu entre personnages et paysage et la transparence des encres renforcent la sensation de froid mais aussi de légèreté. Les silhouettes surgissent par la grâce d’un trait, dans le blanc du papier. Cette gravure est disponible au prêt.

Palma est un dessin à l’encre noire créé par Julia Wauters pour l’ouvrage Mille méduses et publié aux éditions Hélium en 2017. Le mouvement et le courant sont accentués par les lignes de l’eau. Cette œuvre originale a été exposée à la Bibliothèque en 2019 à l’occasion de la venue de l’artiste pour l’exposition dédiée à l’illustration. Cette estampe est disponible au prêt.

Ile Paradis, le village est une linogravure en deux couleurs pensée par Morgane Chouin. Après avoir imaginé une première île flottante, composée d’un volcan et d’une jungle, l’artiste a voulu créer une collection d’îles extraordinaires dont celle-ci, synonyme de village idéal, autonome, flottant et propulsé sur les mers par son éolienne. Le tirage, limité à 50 exemplaires est issu d’une plaque de linogravure creusée à la main. La gravure sera empruntable durant l’année 2021.

Kopperprent est une sérigraphie conçue par Richard Niessen, célèbre graphiste néerlandais. Cette image créée pour la nouvelle année 2004, est dynamique et festive, à la fois dans les choix de couleurs et de formes. Elle valorise le savoir-faire des métiers du graphisme et de l’imprimerie en Hollande. Elle permet d’appuyer le concept des mécanismes qui font avancer l’île Paradis dans l’histoire. Cette affiche est disponible au prêt.

Reliefs/Territoires est une sérigraphie signée par Flo Flo, artiste nantaise, qui a animé Herbeland à La Bibliothèque, mais aussi un atelier de tampographie participatif pour clôturer le temps fort culturel dédié au design graphique et nommé Panneaurama. Cette image montre, par le biais d’une carte imaginaire, l’analogie des formes animales et végétales.
Cette image est empruntable.

Paysage aux oiseaux, est une sérigraphie de Denis Cauquetoux. Imprimée en noir sur un papier crème l’image fait partie d’une série de cinq paysages imprimés par Martine’s Editions ou la Martiennerie. Le trait et le contraste entre l’encre et le papier accentuent la force du motif folklorique. Cette œuvre signée par l’artiste, sera empruntable durant l’année 2021.

Avant Adam est une impression numérique qui correspond à la planche de la page 33, dessinée par Giacomo Nanni. Ce paysage a été exposé avant parution, lors de l’exposition de l’artiste à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland durant l’été 2020. Cette image au trait, a été offerte par l’artiste à La Bibliothèque. L’ouvrage est une adaptation d’un récit de Jack London, qui offre une réflexion poétique sur l’humanité et notre société. L’œuvre sera empruntable durant l’année 2021.

Vignobles Nantais, est une sérigraphie de l’Atelier nantais Lugus. Cette image fait partie d’une série d’illustrations : Les Géographies Parfaitement Subjectives. Elles présentent toutes un intérêt géographique. Dans ce projet cohabitent la rigueur technique du plan, de la cartographie et de la photographie aérienne d’une part et la liberté de l’illustration d’autre part. En renseignant les coordonnées GPS de chaque image, le lecteur se trouve sur le lieu concerné. Les vignobles nantais sont célèbres pour leur diversité. Sur cette parcelle, le gamay est cultivé par Rémi Sédès, qui réalise un vin naturel et travaille le sol de ses parcelles en traction animale. L’œuvre sera empruntable durant l’année 2021.

Le chemin qui marche, sérigraphie de Denis Cauquetoux, est une autre image de la série des cinq paysages imprimés par Martine’s Editions ou la Martiennerie. La nature semble nous transporter. Le chemin équipé de pieds porte le lecteur : ça n’est plus lui qui avance mais le chemin ! Cette œuvre signée par l’artiste, sera empruntable durant l’année 2021.

Rising Sun est une sérigraphie de l’artiste Malo Malo. L’affiche a été réalisée autour du thème du « soleil levant » dans le cadre d’un appel à projets lancé par le magazine « Ah, tu fais du dessin? » en 2018. Le « Rising Sun » est le dixième plus grand yacht du monde. Ce géant des mers laisse aussi une trace sombre dans son sillage, pour sensibiliser le lecteur au respect de l’environnement.

Quiero ese beso est une sérigraphie de Marco Chamorro. L’image correspond a un tiré à part d’un ouvrage édité pour la jeunesse en Equateur. Cette illustration colorée se fait métaphore d’évasion, portée par un messager en mouvement. Toute la dynamique du voyage et de l’espoir dans cette estampe qui sera empruntable durant l’année 2021.

Série de vues d’atelier est une linogravure de Gaby Bazin. L’artiste travaille au sein du collectif La Briche Foraine (93). Son travail explore les richesses de l’imprimerie, le rapport entre l’écrit et l’image. Ce triptyque réalisé en 2019 et signé par l’artiste, présente les ciels vus depuis l’atelier à des moments et des angles différents. Dans ces paysages, les encres plus denses dans le ciel révèlent en priorité les nuages. Les éléments architecturaux, se font quant à eux, plus discrets et plus doux grâce à l’utilisation de dégradés pastels. Cette œuvre sera empruntable durant l’année 2021.

Envie de partager ?