Albin de la Simone

À l’occasion du vernissage de l’exposition Aude Picault vendredi 15 octobre, l’équipe de La Bibliothèque vous a proposé d’assister à un concert-dessiné réunissant la dessinatrice-scénariste, accompagnée de l’auteur-compositeur-interprète Albin de la Simone.

Si l’on devait définir les mélodies imaginées par Albin de la Simone, « Poétiques » serait incontestablement un adjectif majeur. Funambule enhardi, ses notes subtiles virevoltent d’un univers à un autre en racontant des histoires.

La jeunesse d’Albin est bercée par la musique. Son père, clarinettiste de jazz Nouvelle-Orléans est entouré de musiciens, sa mère lui insuffle quant à elle le goût de la chanson et il s’oriente rapidement vers des études de jazz et de classique. Il s’émancipe par la suite en abordant le jazz contemporain, ce « jazz intello » comme il le nomme parfois et qui lui permet de sortir des sentiers battus.

C’est véritablement dans les années 90, la trentaine approchant, qu’il commence à accompagner des artistes, redécouvrant les infinis possibles qu’offre la musique comme moyen d’expression.

Explorateur invétéré, Albin de la Simone trifouille et s’acoquine avec tous les instruments venant à croiser son chemin. Claviériste avant tout, il apprécie les sonorités piquées des percussions, de même que l’étrangeté farfelue d’objets plus incongrus tels que le nasophone, terme inventé définissant un petit appareil avec lequel on produit un son en soufflant par le nez.

Sa carrière oscille entre la production d’album solos (6 à ce jour) et un éventail de collaborations aussi colorées que pourrait l’être un carnet d’humeur.

En 2003 sort son premier album, sobrement intitulé « Albin de la Simone ». On y trouve des duos comme « Elle aime » qu’il chante aux cotés de la chanteuse canadienne Feist ou encore « Patricia » interprété avec Alain Souchon.

En 2005, son deuxième album « Je vais changer » propose au-delà de ses propres compositions teintées d’une certaine mélancolie, le titre « Ces mots stupides » interprété par des artistes tels que Sinatra ou Piaf en leurs temps. L’album se clôt sur une très belle pièce de piano d’une vingtaine de minutes.

Avec « Bungalow » en 2008, il investit des rythmes plus fringants, une pop pétillante presque psyché à certains égards. Vanessa Paradis se joint à lui sur le titre « Adrienne » pour une virée sulfureuse en Cadillac.

« Un homme » en 2007, propose des titres où joie et spleen valsent avec une justesse imparable.

Cinquième album solo, « L’un de nous », sortit en 2017, poursuit ce cheminement tout en poésie. Des textes millimétrés voguant sur le fil de l’amour et du couple pour des mélodies qui nous rappellent, invariablement, à nos propres souvenirs. La plasticienne et photographe Sophie Calle signe sa pochette en composant un univers espiègle.

En parallèle, il produit ou arrange des morceaux pour des artistes tels que Carla bruni, Jean-Louis Aubert, Mathieu Boogaerts, Iggy Pop…et collabore à de nombreux projets en tant qu’instrumentiste (le plus souvent, au clavier). On le retrouve ainsi en 2003 aux côtés de Arthur H avec l’album « Négresse blanche » et de Salvatore Adamo sur « Zanzibar » ou encore de Pierre avec « Pareil jamais » en 2004.

Pour celles et ceux qui chercheraient à visualiser, du moins en partie, l’univers foisonnant de l’artiste, la médiathèque propose deux DVDs :

En premier lieu le spectacle « Le Soldat Rose » (le CD est également disponible), conte musical pour petits et grands enfants auquel collabore Albin de la Simone avec un morceau déjanté intitulé « Comme les pièces d’un puzzle ». Créé en 2006 par Louis Chedid et Pierre-Dominique Burgaud, on y retrouve de nombreux musiciens tels que Bénabar, -M- ou encore la nantaise Jeanne Cherhal !

Le documentaire de Pauline Jardel, intitulé « Albin de la Simone » permet de son côté la découverte, en image, du processus créatif de l’artiste, alors même qu’il écrit et compose l’un de ses albums. Un témoignage touchant révélant les caprices de l’inspiration, les fantômes et les rires partagés jalonnant la naissance d’une œuvre.

Une sélection d’albums et de DVDs sera installée à la médiathèque afin d’illustrer l’étonnante pluralité créative de cet artiste. Une déambulation tout en vibrations… http://www.albindelasimone.com/

Envie de partager ?