Lire en ligne

□ Depuis plusieurs jours, vous écumez les plateformes de VOD… et vous n’en pouvez plus.
□ Vous avez utilisé le dernier paquet de farine pour faire les cookies. Plus moyen de pâtisser.
□ Vous ne supportez plus les publications humoristiques que vous recevez constamment sur Facebook/Instagram/Twitter.
□ Vous tournez en rond, le désœuvrement vous guette.
□ Aucune des situations ci-dessus, mais vous ne diriez pas non à un petit conseil de lecture.

Si vous vous reconnaissez dans au moins l’une de ces affirmations, vous êtes au bon endroit.

Vous disposez d’une bibliothèque personnelle bien fournie ? Tant mieux pour vous, profitez-en pour redécouvrir vos titres préférés. Pour les autres, de nombreux livres sont accessibles sur le web : La Bibliothèque vous en a sélectionné quelques-uns.

Avis aux parents : pour occuper les enfants intelligemment et vous ménager des temps de lecture au calme, consultez cet article.

Lisez (enfin) les classiques

« Un classique, c’est quelque chose que tout le monde veut avoir lu, mais que personne ne veut lire ». Donnez donc tort à Mark Twain en découvrant enfin les classiques. Un jour vous avez songé à envisager de peut-être ouvrir Notre-Dame de Paris, Gatsby le Magnifique ou Le Comte de Monte-Cristo. C’est le moment !

Les livres tombent dans le domaine public 70 ans après le décès de leur auteur. De ce fait, la plupart des classiques sont libres de droits, et de nombreux sites y donnent accès.
Vous en trouverez sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF. Un tri par auteur facilitera votre recherche : Dumas, Sand, Nodier, Balzac… Le plus difficile sera de choisir.

Le catalogue Noslivres.net recense tous les livres électroniques du domaine public francophone, en regroupant l’offre de plusieurs partenaires : Gallica, la Bibliothèque électronique du Québec, ou encore les livres en français du Projet Gutenberg.

Et en attendant la réouverture de nos librairies locales, certains éditeurs mettent à disposition une sélection d’ebook. C’est le cas des éditeurs de BD Dargaud, Delcourt et Glénat.

Des livres à écouter

Parce qu’écouter des histoires ne fait pas de bien qu’aux enfants, rendez-vous sur Audiocité et Littérature audio.  Ces deux associations mettent à disposition du public malvoyant des livres lus par des bénévoles.

On peut aussi profiter des feuilletons radiophoniques de France Culture, et mettre un peu de poésie dans le quotidien avec les lectures des éditions Le port a jauni. Cet éditeur marseillais donne accès à des petits bijoux bilingues français-arabe, illustrés et lus. Un délice pour les oreilles et les yeux des petits et des grands.

Poèmes de roches et de brumes
poèmes de Carl Norac * illustrations de Arno Célérier
traduit en arabe par Nada Issa

Et chaque jour, sur le site du Théâtre de la colline, on écoute le journal de confinement de Wadji Mouawad. L’artiste était l’invité de La Bibliothèque en 2014, l’occasion de voir ou revoir les images de cette rencontre.

Wajdi Mouawad from LA BIBLIOTHÈQUE on Vimeo.

De la lecture à l’écriture ?

Les sites comme Lire en ligne, In libro veritas ou Wattpad mettent à disposition des livres libres de droit, et encouragent les auteurs à publier leurs écrits en ligne. Une bonne raison de se mettre à l’écriture ?

Si vous aviez besoin d’un dernier coup de pouce participez aux Cadavres exquis métropolitains. Porté par l’association Karwan et plusieurs médiathèques de l’agglomération, ce projet participatif propose de réinvestir le jeu poétique du cadavre exquis inventé par les Surréalistes. 

Et pour partager tout cela

Vous souhaitez partager vos lectures ? Dès notre réouverture, participez au club lecture de La Bibliothèque, un samedi matin par mois à la Médiathèque Charles-Gautier-Hermeland. Les prochaines dates seront bientôt communiquées dans notre programme.

Et en attendant, pourquoi ne pas échanger sur un réseau social dédié au livre ? Babelio, Booknode, Livraddict ou encore Blablalivre n’attendent que vous.

Des idées pour occuper les enfants

Ces derniers jours, les bibliothécaires ont exploré le web pour vous proposer de quoi occuper petits et grands.

 Histoires, comptines, films, musique, jeux, bricolages… retrouvez ici une sélection d’activités pour les enfants.

Et chaque jour, un conseil est publié sur le compte Facebook de la Ville.

Des histoires à lire…

Parmi ses innombrables ressources, la bibliothèque numérique Gallica a sélectionné abécédaires, livres et magazines pour les enfants.

Les 10-14 ans pourront profiter des livres libres recensés par l’Académie de Strasbourg.

Certains éditeurs mettent également à disposition une partie de leur catalogue :
– les éditeurs de BD Dargaud et Delcourt donnent gratuitement accès à certains albums, et proposent des activités inspirées de leurs héros
– chez Glénat, c’est 1 jour/1 manga

…et à écouter

Une histoire et…OLI : une histoire par jour lue par des comédiens pour les 5-7 ans, grâce au podcast de France Inter.   

Les plus de 7 ans se tourneront vers la sélection de créations sonores de France culture : contes, romans, mais aussi adaptation sonore de bande dessinée… Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Les cigares du Pharaon, une création sonore à retrouver sur France Culture

Nos collègues de la bibliothèque de Carquefou se prêtent aussi au jeu de la lecture à haute voix : rendez-vous sur leur site.

Pour les plus grands, l’autrice Cécile Roumiguière partage quotidiennement sur sa chaîne Youtube un chapitre de son roman En 6e, le journal d’une crevette.

Ecouter de la musique, chanter, danser !

Pour éveiller les tout-petits au son et à la musique, nous vous conseillons deux web radios : Radio Doudou et Radio Pomme d’Api. Toute la journée, elles diffusent chansons et comptines que vous pourrez reprendre en chœur avec vos enfants. Chaque soir à 20h15, rendez-vous sur Radio Pomme d’Api pour écouter une histoire avant de dormir.

Et parce qu’ils ont besoin de se dégourdir les jambes, La Bibliothèque invite les enfants à danser ! Inspirez-vous des consignes ludiques des danseuses et chorégraphes Julie Nioche et Ambra Senatore pour improviser tous ensemble une petite danse.

 Ils vous en réclament encore? Hop, un petit pas du côté de Numéridanse, avec La cabane de la danse.

Regarder des films

Abonnés à La Bibliothèque ? Munissez-vous de votre carte et suivez-le guide pour accéder à la Vidéo à la demande de La Médiathèque Numérique. Découvrez une offre jeunesse complète, classée par tranche d’âge.

Accessible à tous, l’application de VOD Okoo regroupe les programmes jeunesse des chaînes de France télévision.

Plus confidentielle, mais de grande qualité, on vous conseille d’explorer la très belle sélection de courts métrages d’animation de l’association Les films pour enfants.

Mine! Un court-métrage de la plateforme Les films pour enfants

Jouer

Vous avez déjà probablement sorti les jeux de société des placards. Pour varier du Monopoly, on vous propose aussi une sélection de jeux numériques ou à fabriquer vous-même.

Inspirez-vous des sélections ludiques de La Souris Grise : depuis 2010, cette association prône une utilisation active, créative et intelligente des écrans. Vous vous interrogez sur le temps que vos enfants vont passer devant l’écran pendant le confinement ? La Souris Grise vous conseille dans cet article.

Retrouvez aussi en téléchargement gratuit des jeux que vos enfants ont pu voir à La Bibliothèque : EFMB ou Warning Forever.

Puis, direction la chaîne Youtube des blogueurs ludiques Un Monde de Jeux, pour la présentation de trois « Print&Play », comprendre : des jeux à imprimer que vos enfants prendront plaisir à découper et reconstituer, avant d’y jouer.

Autre proposition ludico-créative, Hybrides,  un chouette jeu imaginé par l’illustrateur de BD Boulet.

Bricoler

Les activités créatives sont bonnes pour la tête et les mains. De nombreux sites proposent des idées pour occuper les enfants intelligemment, comme Mômes.net, Tête à modeler, ou Hugo l’escargot.

Si vous disposez de peu de matériel, le coloriage est idéal. Il en existe une multitude disponible gratuitement sur le web. Pour vous y retrouver, on vous propose une petite sélection de coloriages d’artistes :
– on en trouve sur Gallica ;
– pour une réinterprétation de tableaux célèbres, rendez-vous sur Dessine-moi une histoire ;
– le festival de BD d’Aix-en-Provence est reporté, mais les illustrateurs vous proposent quelques-uns de leurs dessins pour patienter ;
– les maisons d’édition de Belgique offrent aussi des illustrations d’artistes à colorier.

Un coloriage d’après Paul Klee, sur Dessine-moi une histoire

Et travailler !

Parce qu’assurer la continuité pédagogique n’est pas une mince affaire, voici quelques ressources sur lesquelles vous appuyer.

Le ministère de l’Education nationale conseille l’utilisation du CNED. Avec « Ma classe à la maison », les enfants du primaire au lycée peuvent suivre un parcours pédagogique conçu spécialement pour l’apprentissage à la maison.

Opération Nation Apprenante : France télévision, Radio France et Arte se mobilisent pour proposer aux familles et élèves des programmes de qualité, en lien avec les programmes scolaires.
Utilisez aussi les plateformes éducatives Lumni et Educ’Arte.

L’Association des éditeurs de l’éducation nationale met gratuitement à disposition la version numérique des manuels scolaires.

En complément, rendez-vous sur le site jenseigne.fr, et accédez à plus de 70 000 ressources pédagogiques.

Alors, occuper les bambins pendant le confinement, un jeu d’enfant ? Probablement pas, mais on espère vous avoir un peu aidé tout de même.

Ressources en ligne

Les ressources en ligne

Votre inscription à La Bibliothèque vous donne accès à notre offre de ressources en ligne :

  • vidéo à la demande : faites votre choix parmi les 6000 programmes de La Médiathèque Numérique. Vous pouvez regarder 10 films par mois.
  • presse : quotidiens, hebdos, magazines de cuisine, de jardinage ou de sport, presse jeunesse… Vous avez l’embarras du choix, et c’est illimité.
  • cours en ligne : formez- vous en langues ou en informatique, et appuyez-vous sur les ressources de soutien scolaire pour faire l’école à la maison.

Vous souhaitez en profiter ? On vous explique tout !

Pour y accéder, munissez-vous de carte d’abonné·e et identifiez-vous, en passant par « Mon espace »

Puis, rendez-vous dans le menu principal sur « Recherche » et cliquez sur « À consulter en ligne » .

Pour la vidéo à la demande et la presse, nous vous conseillons de faire vos recherches directement sur les sites de La Médiathèque numérique et Cafeyn.

Pour les cours en ligne, cliquez sur l’étiquette « cours » à droite de votre écran.

Puis faites votre recherche dans le moteur dédié.

Des questions ? Contactez-nous !

Fermeture du réseau

INFORMATION AUX USAGERS

CORONAVIRUS (COVID – 19)

Fermeture de toutes les médiathèques et ludothèques à compter de samedi 14 mars 2020

Mise à jour du vendredi 13 mars 2020 à 19h00

Dans le prolongement de la fermeture des établissements scolaires, les équipements du réseau La Bibliothèque seront fermés à partir du samedi 14 mars 2020 et ce jusqu’à nouvel ordre :

  • la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland
  • la médiathèque Gao-Xingjian
  • la bibliothèque Bellevue à la Maison des Arts
  • la Ludothèque au CSC Grand B
  • la ludothèque Haute-Chaussée

Pendant la fermeture des équipements, les ressources en ligne restent accessibles.

Profitez-en:

  • Vidéos à la demande (1 par jour pendant cette fermeture exceptionnelle !)
  • Magazines et presse (illimités)

Aussi vous pouvez conserver les documents empruntés jusqu’à la réouverture des équipements sans tenir compte de la date de retour initiale ni prendre le soin de les prolonger.

Quand je serai grande, je serai…

Résultat de recherche d'images pour "wonder woman"

Héroïnes inspirantes de la littérature jeunesse

Les  mythologies relatent les exploits des dieux, leur courage et leurs talents de guerriers.
Au milieu de tous ces héros masculins, les héroïnes sont peu nombreuses. Une déesse insoumise va pourtant décider de vivre, elle aussi, avec  la même liberté que celle dont bénéficient les dieux. 
Artémis, fille de Zeus va demander à son père les mêmes cadeaux de naissance que ceux offerts à son frère : « un arc, des flèches et un char ».
Quelle audace pour une jeune fille, fût-elle la fille de Zeus !
Dès lors Artémis ne laissera à personne le loisir de diriger sa vie et c’est elle seule qui décidera de son destin.
Voici donc, dès l’antiquité l’image d’une femme éprise de liberté qui décide d’affirmer ses choix et de vivre comme bon lui semble.

Afficher l’image source

Et pourtant, durant plusieurs siècles, les héroïnes telles Artémis sont restées invisibles et les filles du monde terrestre, dans les représentations littéraires, n’ont plus eu le loisir de cette liberté et de cette indépendance.
Souvent personnages secondaires, presque invisibles et sans ambition elles ne tenaient que rarement le premier rôle dans les récits.
Et puis le temps a passé et enfin, de nouvelles Artémis sont apparues dans les livres jeunesse : fini le temps où les petites filles n’étaient que des princesses et des enfants modèles, désormais elles pouvaient partir elles aussi  à la découverte du monde et vivre de grandes aventures.

L’une des premières de ces héroïnes modernes voit le jour dès 1945 sous la plume d’Astrid Lindgren  (Autrice suédoise 1907-2003) et se nomme Fifi Brindacier.

Une héroïne pas comme les autres ! Voyez-vous ça : une petite fille de 9 ans, pas plus haute que trois pommes et qui vit seule dans une maison avec son cheval et son chat ! Fifi est libre, elle peut se coucher quand elle le veut et s’amuser avec qui lui plait. Et surtout elle est très très forte ! Elle est capable de porter son cheval au-dessus de sa tête ! Rien ne lui fait peur et sa liberté, son impertinence agacent tous les adultes qu’elle croise !

Voilà donc dès l’après-guerre une image renouvelée des petites filles, loin des ouvrages où, sages et tranquilles elles se contentaient…de ne rien faire.

Les titres proposés dans cette bibliographie sélective présentent des héroïnes confrontées aux joies, aux rires, à la découverte de leurs vies, de qui elles sont.
Surtout elles sont libres de devenir qui elles rêvent d’être !

Moi aussi je peux le faire

Dans la lignée de cette jeune héroïne joyeuse et vivante, plusieurs romans, notamment d’autrices et d’auteurs d’Europe du nord, seront porteurs de ce vent de liberté qui permet aux petites filles des vies intrépides et libres…comme celles des garçons.
Elles ont enfin le droit de se salir, de sauter dans les flaques et de faire des cascades. Enfin le droit d’être désobéissantes.
Elles ont aussi bien souvent, des caractères bien trempés et sautent dans la vie à pieds joints sans hésiter, conscientes que ce sont elles qui décident de leurs destins.

http://elisegravel.com/wp-content/uploads/2019/02/toutlemonde.jpg
elise gravel

Si vous avez envie de les rencontrer voici quelques titres à découvrir sans modération dans les collections de La Bibliothèque.

Des contes et des albums pour les plus jeunes


Les contes traditionnels présentent le plus souvent des héroïnes passives dont le seul rôle consiste à attendre le prince charmant qui viendra les sauver.
Pourtant de nombreux contes classiques mettant en scène des filles courageuses et audacieuses existent. Ils sont beaucoup moins connus car le monde de l’édition ne leur a que rarement fait de la place.

Quelques albums font également  la part belle aux filles : de plus en plus d’histoires racontent des amitiés avec des garçons, des copains  qui vivent des aventures sans que celles-ci soient conditionnées au fait d’être une fille ou un garçon.
Tous les possibles sont permis, des plus petites explorations du quotidien aux aventures les plus incroyables.

Les encyclopédies !

Depuis quelques années également la littérature jeunesse nous fait découvrir des héroïnes bien réelles celles-ci : journalistes, sportives, aventurières ou scientifiques.  
Leurs vies souvent combatives se découvrent  désormais au fil des pages de plusieurs albums ou documentaires qui les mettent à l’honneur.
Des biographies brèves et vives qui donnent envie de leur ressembler.

Les scientifiques 

Souvent méconnues elles ont pourtant permis des grandes avancées scientifiques ou mathématiques. En plus d’avoir fait d’importantes découvertes, elles sont aussi (et surtout !) des femmes drôles et farfelues que l’on aurait aimé rencontrer !

Leurs passions leur ont permis de dépasser les barrières : l’enseignement supérieur étant le plus souvent réservé aux hommes, étudier était difficile.

Souvent pionnières et volontaires, elles ont ouvert les portes des universités et de la recherche aux scientifiques contemporaines.

Les indignées

Elles ont des idéaux auxquels elles croient et elles se battent pour que le monde soit plus juste pour les filles, pour les plus pauvres ou pour l’écologie.
Parfois leurs engagements mettent leur vie en danger. Elles croient qu’un monde plus juste et meilleur est possible et qu’il faut lutter contre les injustices.

http://elisegravel.com/wp-content/uploads/2019/09/gretafr.jpg
Elise Gravel

Les artistes

Pas facile pour les filles de devenir peintre, musicienne ou autrice. Au fil des siècles et sous toutes les latitudes c’est souvent à force de courage et de passion que ces artistes ont dû affronter les conventions pour faire leur place.
Leurs histoires sont aussi celles de femmes révoltées qui au moyen de leurs stylos ou de leurs pinceaux racontent leurs combats et surtout l’envie d’être qui elles sont. 

Les aventurières et les rebelles

Elles ont osé briser les conventions pour vivre leur passion et réaliser leurs rêves dans des domaines souvent réservés aux hommes. Rien ne pouvait les arrêter.
Elles n’avaient pas peur de partir à l’aventure même si elles avaient conscience des dangers ; elles se savaient capables de les affronter et de réaliser des exploits !

Au cinéma aussi 

Sur le grand écran les filles aussi font leur cinéma, montrent leur courage et leurs capacités à affronter les forces de la nature  ou à lutter pour leur liberté.
Voici quelques titres et quelques extraits pour découvrir ces héroïnes pas comme les autres.

Et pour celles et ceux qui ne seraient pas rassasié.e.s après toutes ces lectures, quelques idées supplémentaires.

Le documentaire « Espaces »  d’Eléonor Gilbert:
La cour de récré ou comment il n’est pas si facile de partager cet espace entre les filles et les garçons.

Et « matilda », un site autour de l’égalité filles garçons.

Non-stop motion à la Maison des Arts

Non-stop motion, c’est La journée consacrée au stop motion, organisée par la Maison des Arts, dimanche 29 mars.

Projections, ateliers, expositions, rencontres et conférence : 8h non-stop d’immersion dans cette technique d’animation image par image à partir d’objets réel pris en photo. Des films à visionner… et à fabriquer !

Souvenirs, souvenirs

Vous étiez fan de la série d’animation le Manège enchanté ? Les authentiques personnages sont invités à la Maison des Arts toute la journée pour une exposition qui nous ramène en enfance. Pollux et ses amis seront entourés d’autres personnages de stop-motion tels que « L’ours et le magicien » et « En fer et en os »… Les 15 films primés en 2019 à l’occasion du concours amateur de stop-motion Ciné-motion organisé par la Maison des Arts, seront diffusés tout au long de la journée. Une séance spéciale est organisée au cinéma Lutétia à 10h30, avec trois court-métrages venus tout droit de l’école lettone d’animation (3 euros).

La main à la pâte

À vous de réaliser votre film ! Des ateliers d’initiation ou de perfectionnement seront tenus par des professionnels et amateurs passionnés.. Avec notamment Marie-Pierre Groud chargée de diffusion et assistante de réalisation, le studio d’animation Blackmeal, ainsi Julien Delaunay et la famille Masson, lauréats du festival Ciné-motion. Deux tournages participatifs, avec la Cie Tantôt et Emmanuel Billeau, enseignant en Arts plastiques à la Maison des Arts, sont également prévus tout au long de la journée. De quoi en prendre plein les yeux et enrichir vos connaissances sur le stop-motion ! Les films réalisés seront projetés en fin de journée.

Julia Peguet animera quant à elle une conférence à la fin de laquelle elle dédicacera son livre Secrets d’animateur. Animatrice stop-motion depuis 2004, celle qui a fait « quasiment toute [sa] carrière à Aardman animations », LE studio référence dans le stop-motion (Chicken Run, Shaun le mouton ou encore Wallace et Gromit) « privilégie aujourd’hui plutôt des petites productions et des petits studios, et la transmission de tout ce [qu’elle a] appris au cours des années. » Sa définition du stop-motion ? « Une technique d’animation qui crée facilement un contact direct avec le spectateur, parce qu’on en ressent immédiatement l’humain, le tangible et le concret. »

Entre découvertes, échanges et collaborations de tout poil, la journée promet d’être chargée en émotions !

Bibliographie et filmographie

Vous pouvez retrouver les documents de cette sélection à la Bibliothèque de Bellevue dans la Maison des Arts.

Le programme détaillé de Non-stop motion est à retrouver sur le site de la Maison des Arts.

Warning Forever : jeu vidéo en accès libre

En exposition accès libre à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland
et sur les ordinateurs de toutes vos bibliothèques (Gao-Xingjian, Bellevue, Ludothèque) avec votre carte d’abonné.

Réalisé par Hikoza.T.Ohkubo / Hikware (Japon)
Année : 2003

⚫⚪⚪⚪⚪ Stratégie (trouver ce qu’il faut faire)
⚫⚫⚫⚫⚫ Action (habileté requise pour le faire)

#shmup #doujin #tir #bossfight #score #action

Warning Forever est un jeu de tir de type shoot’em up, dans lequel vous dirigez un petit vaisseau qui doit se déplacer et tirer sur les adversaires.
Son originalité réside dans le fait que vous n’y affronterez pas d’innombrables hordes de petits vaisseaux mais seulement les « boss » (adversaire généralement final d’un niveau de jeu, plus impressionnant et plus difficile à vaincre), un par un.
Chaque nouveau boss sera ainsi plus difficile à battre que le précédent, avec beaucoup plus de puissance de feu et d’endurance. Ils seront générés de façon procédurale par un algorithme conçu pour contrer au mieux vos stratégies précédentes.
Il n’y a pas de nombre défini d’adversaires dans le jeu, et vos vies ne sont pas limitées.
Au lieu de cela, vous disposez d’un minuteur de 120 secondes dont 20 secondes sont déduites à chaque fois que vous êtes touché. À l’inverse, vous gagnez 30 secondes après avoir vaincu chaque boss.
Le but : faire le meilleur score en faisant durer le décompte le plus longtemps possible.

Les touches fléchées : se déplacer
W : tirer
X : ralentir
D : activer la modification de l’angle de tir (en déplaçant le vaisseau sans tirer)

 

 


⭐ MEILLEURS SCORES ⭐


Vous avez fait un meilleur score? Faites-le constater dès la fin de votre partie à un huissier bibliothécaire en salle qui inscrira votre nom dans ce glorieux tableau !

 

 

BONUS :

Six types d’armes

      • Vulcan : Tir basique, assez rapide, facile à esquiver mais arrive souvent en très grand nombre.
      • Cannon : Boule d’énergie bleue plutôt lente.
      • Laser : Rayon d’énergie rose, détruit tout sur sa trajectoire.
      • Missile : Missile à tête chercheuse, difficile à esquiver mais destructibles.
      • Smash : Tirs assez volumineux en grand nombre.
      • Needle : Tir unique, long, rapide et tout à fait fatal.

Six types de comportements

      • Core : le noyau gagne en résistance
      • Front : le nombre de compartiments augmente
      • Generator : les tirs deviennent de plus en plus nombreux
      • Defense : la structure globale devient plus résistante et réagit aux attaques
      • Rear : l’ennemi se déplace de plus en plus
      • Search: les tourelles s’orienteront plus vers le joueur


Consultez le
descriptif de l’ensemble de notre offre jeu vidéo
pour découvrir nos autres propositions sur ce thème.
🎮

Concordanse

Médiathèque Charles-Gautier-Hermeland

Samedi 21 mars 2020

Atelier lecture avec Denis Lachaud

Romancier, homme de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien, Denis Lachaud vous accompagne pour une expérience de lecture à voix haute, en toute intimité. À partir d’extraits de pièces de théâtre proposés par les participants, voilà une occasion d’expérimenter le solfège de la lecture à voix haute (pose de la voix, respiration, sens du rythme…) tout en découvrant des textes qui ont compté dans la vie de leurs lecteurs.

De 10h à 12h. Tout public, dès 12 ans. Sur inscription au 02.28.25.25.16.

Xamûma fane lay dëm, Je ne sais pas où je vais

Chaque année, le festival Concordan(s)e organise une rencontre inédite entre un chorégraphe et un auteur qui ne se connaissent pas au préalable, en leur confiant la création d’une performance à la croisée des gestes et des mots. Amala Dianor (chorégraphe) et Denis Lachaud (auteur) se proposent ici d’entrer dans l’espace de la scène avec la langue comme sujet de leur curiosité, celle qui se construit dans l’histoire de chaque individu, en se nourrissant des sons et des couleurs, des odeurs, des matières, des symboles et des émotions…

À 16h30. Tout public.

Dans le cadre du festival Concordan(s)e.

Club lecture « Prenez l’avion » de Denis Lachaud

Se rendre à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland

Télécharger le programme de la Bibliothèque