Vous en reprendrez bien un peu…

Après les agapes de fin et de début d’année, La Bibliothèque vous propose de continuer sur cette lancée pantagruélique avec une édition 2019 de la Nuit de la lecture qui vous donnera l’eau à la bouche. Parce que le régime post-festivités, c’est comme les bonnes résolutions, c’est surfait.

EN GUISE DE MISE EN BOUCHE

 

De la musique avant toute chose !

Au choix, les musiques de table de Télémann, ou Cœur de bœuf dans un corps de nouille, le troisième album d’Ignatus. Cet artiste éclectique y présente ses  textes originaux, acides et pleins d’humour servis sur des sonorités de grands noms de la  musique indépendante française.

L’appétit vient en parlant

Le fablier des fruits et légumes de  Charles Dobzynski et Maïté Laboudigue , les Poèmes à dire et à manger choisis par Elisabeth Brami ou Les contes à la coque d’Alain Serres  sont à savourer les yeux fermés même si on a Un appétit d’oiseau.

Tel est le titre de l’album bilingue anglais / français que Serge Bloch propose  autour des expressions sur la nourriture. Ces dernières sont particulièrement riches dans notre langue, tant la gastronomie est importante et déborde dans d’autres champs lexicaux, forgeant par exemple le terme de nourrisson.

MENU ENFANT

 

 

Lorsqu’il s’agit de faire bonne chère, les cinéastes ne sont pas en reste. Pour une agréable soirée cinéma en famille, nous vous proposons ces quelques films, et n’oubliez pas le pop-corn !

Dans Tempête de boulettes géantes, la nourriture tombe littéralement du ciel, une manière de parler du gaspillage alimentaire aux enfants avec finesse et humour.

La nourriture est aussi gage de convivialité et de solidarité : Dîner intime et  Le parfum de la carotte mettent en valeur le partage et la fraternité.

Et samedi soir de 19h à 20h30, dans le cadre de la Nuit de la lecture, assistez à une séance gourmande composée de courts-métrages tous plus alléchants les uns que les autres !

PLAT PRINCIPAL

 

 

Dans son  Histoire politique de l’alimentation du paléolithique à nos jours, Paul Ariès dévoile ce que nos ancêtres mangeaient et buvaient, et en quoi les rituels de la table ont une portée éminemment politique.  Il explique ce que manger veut dire dans la construction d’une société,  de ses rapports de pouvoir et de domination.

En parlant de rapports de pouvoir, le film À la recherche des femmes chefs pointe les inégalités criantes du milieu de la gastronomie française, quand bien même les femmes y sont aussi nombreuses que les hommes.

« Que ton aliment soit ton seul médicament » conseillait déjà Hippocrate. Bien manger pour être bien fait justement le point en 64 pages sur tout ce qui touche à l’alimentation dans son rapport à la santé. Qu’est-ce qu’on mange ? L’alimentation des ados de A à Z propose sous forme d’un guide abécédaire des outils pour permettre aux jeunes de choisir une alimentation variée.

En lien étroit avec l’agriculture et l’élevage, les pratiques alimentaires ont un impact notable sur l’environnement. Le guide gourmand des Korrigans,  réalisé par les élèves de l’école publique de Carnac, sensibilise à une alimentation saine qui respecte les saisons et les circuits courts. Enfin, Manger  & cuisiner éco-responsable permet de comprendre tous les enjeux d’une alimentation et d’une cuisine durables.

CHARIOT DES DESSERTS

 

Soyez plus rapide que les autres et ruez-vous sur le charriot des desserts car, dans A la bouffe !, il vous faudra en manger cinq pour gagner la partie.

Si au contraire vous craignez le verdict de la balance, préférez les créations gourmandes en pâte polymère  et ses bijoux qui combleront vos yeux sans vous faire prendre un gramme.

Créer, fabriquer, mettre sa touche personnelle,  voilà les ingrédients essentiels, qui feront merveille, en cuisine comme dans la vie. C’est ce que prouvent les héroïnes d’Abby Clements lorsqu’elles reprennent avec succès La merveilleuse boutique de crème glacées de Viviane.

Il paraît que l’on est ce que l’on mange, mais est-on ce que l’on cuisine ? Dans La singulière tristesse du gâteau au citron, Rose Edelstein a le don d’éprouver les émotions de ceux qui ont cuisiné les plats qu’elle goûte.

Un dernier conseil : Les délices de Tokyo, un roman de Durian Sukegawa   adapté au cinéma par Naomi Kawase. Une histoire de transmission, de cuisine et d’âme, où chaque page est évocatrice de saveurs et de parfums. Un petit délice, une mignardise pour clore cette sélection en légèreté.

Réservez votre soirée

 

Samedi 19 janvier, La Bibliothèque mettra les petits plats dans les grands à l’occasion de l’édition 2019 de la Nuit de la lecture. Retrouvez-nous de 16h à 18h à La Ludothèque, et de 19h à 22h à la Médiathèque Charles-Gautier-Hermeland, pour une myriade de propositions alléchantes.

D’ici là, La Bibliothèque vous souhaite bon appétit !

Envie de partager ?